Uncategorized

« Gilets jaunes » : plus de 3 000 condamnations par la justice entre novembre 2018 et juin 2019

 

People stand as a man gestures in front of gendarmes on Caen’s circular road on November 18, 2018 in Caen, northwestern France, on a second day of action after a nationwide popular initiated day of protest called «yellow vest» (Gilets Jaunes in French) movement against high fuel prices which has mushroomed into a widespread protest against stagnant spending power under French President. On November 17, 2018, 282,000 people according to the authorities, responded to a Facebook call, yellow vest on their backs, outside any political or trade union framework, and invested hundreds of roundabouts, symbols of the peri-urban France. The movement, born after a contested planned fuel tax, had shaken power for months and is now looking for other ways to perpetuate a new social movement, marked by the denunciation of «police violence». / AFP / Charly TRIBALLEAU

Un anniversaire et un premier bilan des condamnations. Alors que le mouvement des « gilets jaunes » fêtera, le 17 novembre, ses un an, Le Monde a pu rassembler des indicateurs chiffrés de la réponse pénale apportée, à l’échelle nationale, aux divers débordements qui ont eu lieu au cours de l’année écoulée. Notamment à l’occasion des confrontations répétées entre manifestants et forces de l’ordre.Ces données – nombre de gardes à vue, classements sans suite, condamnations etc. – sont une synthèse des remontées qu’ont fait parvenir ces derniers mois, à la chancellerie, l’ensemble des parquets de France.Il ne s’agit que d’un bilan provisoire couvrant une période allant du premier samedi de manifestations des « gilets jaunes » en novembre 2018, jusqu’au 31 juin. Mais ces données réunissent néanmoins les sept mois où la mobilisation a été la plus forte, et permettent d’ores et déjà de dégager les grandes tendances des suites judiciaires données à cet affrontement hebdomadaire inédit.Un des chiffres les plus importants qui ressort est celui du nombre de condamnations prononcées : plus de 3 100. Un record pour un mouvement social, même si la mobilisation des « gilets jaunes » a constitué, en soi, une première dans sa forme et dans sa durée. Autre donnée-clé : sur l’ensemble de ces condamnations, environ 400 ont donné lieu à des peines de prison ferme avec incarcération immédiate (dites « avec mandat de dépôt »).Πηγή: Le Monde

 

Κοινωνική Δικτύωση

Comment here